Informations

Recherche & Développement

PRESENTATION                                                                                              

 

Les thématiques de recherche abordées au GDS Réunion s’orientent autour de deux thématiques fortes :

  1. l’entomologie vétérinaire
  2. l’épidémiologie

Les maladies à transmission vectorielle sont un des principaux freins à l’élevage de ruminants à la Réunion. Les principales espèces d’arthropodes vecteurs sont les carapattes (Rhipicephalus microplus), les mouche-bœufs (Stomoxys calcitrans, S. niger niger), les culicoïdes (Culicoides imicola, C. bolitinos…), les moustiques (Culex sp.), etc.

Rhipicephalus microplus

Stomoxys calcitrans

Culicoides sp.

Culex sp.

La connaissance de la biologie de ces arthropodes vecteurs est essentielle pour comprendre les phénomènes d’apparition de certaines pathologies (FCO, EHD, anaplasmose, babésioses…). C’est également un moyen pour pouvoir développer des méthodes de lutte pérennes contre ces nuisances de l’élevage.

A l’heure actuelle, la lutte contre les vecteurs est essentiellement réalisée par l’emploi de méthodes chimiques (insecticides sur les animaux). Malheureusement, ces méthodes ne sont pas pérennes. Les vecteurs s’adaptent très vite et deviennent à plus ou moins long terme résistants aux molécules existantes.

Le pôle recherche et développement développe des méthodes alternatives au « tout chimique ». La lutte intégrée associe à une lutte chimique raisonnée des méthodes de lutte mécanique (pièges), environnementale (lutte contre les gîtes larvaires, contre les reposoirs…), biologiques (utilisation de micro-guêpes parasitoïdes…) beaucoup moins agressives pour l’environnement.

Une des missions de base du GDS est de connaître le statut sanitaire des différents cheptels vis-à-vis de certaines maladies ayant un impact direct sur les filières de production (hors maladies réglementées).

Des screenings de maladie, des études épidémiologiques de facteurs de risques sont réalisées auprès des élevages et des éleveurs afin de connaître l’occurrence de pathologies ciblées.

A l’issue de ces travaux, des restitutions sont organisées auprès des éleveurs ayant participé aux travaux. Des conseils techniques sont également formulés directement sur le terrain par nos équipes.

 

          etc ...

Dans le cadre de nos partenariats scientifiques et techniques, le pôle recherche et développement accueille des doctorants, des stagiaires de master (Santé Animale et Epidémiologie pour les Pays du Sud).

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter.

DOCUMENTATIONS ET RESULTATS DES TRAVAUX                                           

Mise à jour le lundi 17 Août 2013

Écrit par Yannick Grimaud


Les élevages de l’île de La Réunion sont soumis à différents nuisibles tels que les stomoxes, les tiques, les culicoïdes, les rats ou encore les puces ou les cafards. Ces nuisibles constituent de véritables contraintes pour les performances zootechniques car ils peuvent créer des gênes importantes ou véhiculer des maladies d’importances économiques. Pour parer à ces contraintes, il est nécessaire de comprendre leur biologie, leur écologie ou leur dynamique pour mettre en face des actions adaptées et efficaces contre ces nuisibles.

 Les stomoxes et ses auxiliaires

     
  •   Fiche d’identification des parasitoïdes de stomoxes à La Réunion

Les tiques

    
   
  • La cowdriose et sa tique vectrice Amblyomma variegatum
  • Biologie, écologie et moyens de lutte contre Rhipicephalus microplus 

Les rongeurs

      
   

 

Les culicoïdes

 
   
  • Dynamique actualisée de la population de culicoïdes sur les différents sites en suivi. (cf. carte ci-dessous) 

 


 

Afin de réduire les effets néfastes des nuisibles en élevage, des actions de lutte doivent être menées contre eux. Cependant, les particularités de l’environnement local,  les contraintes d’utilisation des intrants chimiques et les risques d’apparition de résistance chez les vecteurs, obligent à proposer des méthodes de lutte adaptées et pérennes. Des études sont alors menées pour innover, évaluer ou rendre plus efficaces les actions de lutte.


La dératisation

 
   

La lutte contre les stomoxes

 
   
  • Les moyens de lutte contre les stomoxes (support power point pour une intervention au collège Paul Hermann)
  • Le fil à mouches normal VS un fil à mouches attractif
  • Comparaison d’efficacité des pièges Vavoua avec des pots de récupération au couvercle aéré ou non aéré

La lutte contre les autres nuisibles

 
   

 


  

Une grande partie des maladies rencontrées en élevage sont véhiculées et transmises par des vecteurs. Afin de contribuer à la santé animale, des actions sont menées pour connaître l’état sanitaire des élevages et ainsi évaluer l’importance, la répartition et l’évolution des pathologies ciblées.

Etudes épidémiologiques