Informations

ATP Hémoparasitoses

Les mouches bœufs et les tiques sont une des contraintes majeures de nos élevages. Il y a un impact direct, de part la spoliation sanguine et les désagréments occasionnés par les piqûres. Ce sont également les vecteurs des « piro ».

Quand l'éleveur est confronté à un problème d'hémoparasitoses, nous proposons certaines investigations prises en charge par GDS : approfondissement épidémiologique, diagnostic des pâturages, identification des vecteurs à risque, etc.

La lutte contre les mouche-bœufs se gagne dès l’hiver. C’est quand les effectifs sont faibles qu’il faut installer les pièges et réaliser des traitements cruciaux !

Si un éleveur est confronté à ce problème, nous organisons une première visite gratuite avec un technicien et un vétérinaire du GDS. A l’issue de ce diagnostic, nous proposons 2 alternatives :

1)      Contrôle des populations de mouche-bœufs :

-          2 passages à 3 semaines d’intervalle

-          traitement chimique des animaux

-          traitement des sites de pontes

-          mise en place du fil à mouches ( inclus 1 fil à mouches et 1 Néporex ® )

2)      Contrôle des populations de tiques :

-          4 passages à 2 semaines d’intervalle

-          Traitement chimique des animaux

Les techniciens du GDS se chargent de la réalisation des traitements. Les produits de traitement des animaux restent à la charge de l’éleveur et doivent être prescrits par leur vétérinaire traitant.